YOGA

Concentration : Dhâranâ


Concentration dans le Yoga : Dhâranâ La concentration dans le Yoga

La concentration est une faculté du cerveau qui est mono tache.

Même si nous avons la sensation de penser et de faire milles choses en même temps, le cerveau reste mono tâche et nous permet de nous concentrer sur un objet si nous le souhaitons et le pouvons...

Voila que Pratyahara nous a apporté un esprit calme et serein, un état de paix lumineux en nous et que nous devons tout faire pour le conserver... Mais l'art est difficile car notre mental va revenir au galop nous plongeant dans des réflexions où l'imaginaire jouera un rôle important mettant fin à la concertation. Le pratiquant pourrait croire qu'il est en train de méditer mais se rendra compte rapidement de sa méprise en observant tous ses mouvements mentaux, sa respiration anarchique et ses pertes de conscience de l'instant présent.

Une fois plongé dans Pratyahara, une invocation précise, par exemple, pourra nous permettre de faire durer cet état en le transcendant vers un nouvel état dans lequel toutes les facultés de l'esprit seront concentrées grâce à l'invocation. Il est donc évident qu'à ce stade le pratiquant doit tenter de s'oublier encore plus pour aller plus haut...

La concentration sur un objet (concentration avec support interne ou externe) peut-être aussi une bonne pratique et permettre au pratiquant de rester longtemps sans idée jusqu'au moment où les limites de l'individu disparaissent d'un coup et l'esprit est emporté dans une ascension verticale ou spatialisé en toute chose.

Invocations ou supports pourront être soit mis en place avant la tentative de concentration soit pendant.

Une attitude mystique (bhavana) peut-être aussi une aide précieuse pour fixer l'intellect...

Mais nous devons nous rendre compte que la concentration est devenue une chose bien difficile dans notre monde. Les humains que nous sommes sont continuellement sollicités, et de nombreuses "tâches" tournent dans nos têtes sans même que nous puissions en prendre conscience et surtout les maîtriser.

Ces tâches nous prennent énormément d'énergie dans une journée, et le soir nous nous sentons fatigués, exténué, alors que si nous regardons objectivement, notre vie ne devrait pas nous fatiguer autant. C'est un peu comme un ordinateur où un trop grand nombre de programmes résidants fonctionnent et prennent une grande part de la mémoire rendant le PC paresseux et lent...

On prend conscience de toutes ces taches au moment de s'endormir. En effet, comme la terre qui serait arrêté d'un coup dans sa rotation, l'eau des océans et des mers (plus subtile) ferait plusieurs fois le tour de la terre avant de s'arrêter. C'est ce qui se passe au moment de s'endormir, avec l'arrêt de nos agitations physiques, les agitations mentales nous sautent dessus et nous empêchent de nous endormir. Certains ont trouvé une fausse solution en prenant des calmants ou des somnifères, mais cela est juste masquer temporairement notre nature agitée.

Il serait, peut-être, plus sage de tenter de ralentir les agitations en nous, de tenter d'arrêter les programmes résidants. Cela, nous permettra d'augmenter notre concentration et donc de passer une meilleure vie, moins stressées et surtout sortir de la réactivité. Ne plus être le joué de la vie, mais jouer avec sa vie !

L'homme actuel dispose de quelques secondes de concentration avant qu'une idée emporte celle-ci, les études montrent une capacité de 12 secondes chez le commun des mortels...

Il est dit, dans un texte du Yoga, qu'il faut se concentrer 3 heures et 30 minutes avant d'entrer dans la méditation.

La pratique du Yoga à travers ces 8 membres permet de maîtriser toutes ces taches qui tournent dans notre tête, et ainsi il devient plus facile de tenir une concentration plus longtemps

Dès que l'esprit et intellect sont stabilisés et avec beaucoup d'énergie il sera possible de connaitre l'activité suivante la méditation : Dhyana

 


facebook Yoga Darshan